re-vivre

‹Mais l'enfance n'est ni nostalgie, ni terreur, ni paradis perdu, ni Toison d'Or,
mais peut-être horizon, point de départ, coordonnées à partir desquelles les axes de ma vie pourront trouver leur sens.›
Georges Perec


23 mai au 2 juin 2017

Un projet de Erika von Rosen
Avec Cédric Djedje, Jean-Luc Farquet, Brigitte Raul et Erika von Rosen
Texte de fiction Valérie Poirier
Texte de "interview" Cie Anadyomène
Chorégraphie Caroline de Cornière
Vidéo Valéria Stucki
Costumes Paola Mulone
Son Pierre Xucla
Lumières Danièle Milovic
Collaboration artistique Pierre Dubey
Administration France Jaton

réservations 022 808 04 50

resa@pitoeff.ch



Troisième partie du triptyque Perec
Grâce à l’aventure des deux premières parties, "Interroger l'habituel" & "Je suis une chose qui mange", nous avons une histoire commune qui nous rappelle que nous sommes bien vivants et que nous avons une conscience qui s’étend sur une infinité de plans, qui diffère selon la mémoire des uns et des autres.
Se plonger dans le passé pour raconter.
Agir pour se poser dans le présent.
Nous allons tenter de rassembler ces deux univers, mémoire et quête d’identité, comme l’a fait Perec dans « W ou le souvenir d’enfance », et ainsi proposer une troisième partie qui signera la conclusion de notre recherche.

Par la Compagnie Anadyomène
Avec le soutien de l'Etat de Genève
le Département de la Culture et du Sport de la Ville de Genève, le FEEIG (Fonds d'Encouragement à l'Emploi des Intermittents) & La Loterie Romande
Remerciements : TAMCO Théâtre d’art moderne et contemporain